Comment parler de ces anciens jobs ?

Comment parler de ces anciennes expériences et surtout de celles qui se sont mal terminées, voici la question que se posent tous les candidats et à laquelle bon nombre ne sachent pas y répondre.
Pour mieux répondre à cette question fatidique voici les règles à suivre :

– Faire une sélection : Mettez en valeur les expériences que vous avez jugées constructives et enrichissantes, développez les plus et ressortez plus leur aspect humain et collectif.
– Etre concret : Ne mentez surtout pas, il ne faut pas avoir peur, car personne n’est parfait. Admettre qu’on a commis des fautes peut être perçu comme une qualité, ne dénigrez surtout pas vos anciens employeurs, soyez professionnel de bout en bout.
– Faire le bilan : Citez tous les points positifs et les plus que vous avez apportez lors de votre parcours et même dans vos expériences échouées, montrez que vous avez tous fait pour que votre ancienne collaboration réussisse.
– Etre mesuré : Justifiez de manière l’échec de votre ancienne expérience, optez plutôt à expliquer une erreur de choix de votre part, que vous avez mal évalué votre poste et que vos ambitions et motivations n’était plus respectée.

En général ce sujet piège donne bon nombre d’informations sur vous au recruteur, soyez honnête et habile dans vos explications, vous ferez mouche à coup sûr.

Comment séduire les recruteurs ?

Lors de tout entretien d’embauche vous serrez scruté sous tous les angles, tous vos faits et gestes compteront, c’est pour cela qu’il vous faudra faire attention à tous et réussir à séduire le recruteur qui se trouve en face de vous.
Pour mieux réussir votre mission suivez le guide :

– Le premier contact : Un entretien d’embauche est avant tout un contact humain, il commence généralement par une poignée de main, soyez chaleureux mais pas trop, souriant et soignez votre tenue car la première impression compte beaucoup pour la suite.

– Votre parcours : Lors de cette étape vous serez sous les projecteurs, ne faites pas trop la star, restez sobre et honnête, ne vous attribuez pas des expériences mensongères les recruteurs s’en rendent compte rapidement. Prenez votre temps et surtout rendez cohérent votre profil avec le poste souhaité.

– Descriptif du poste : c’est au tour du recruteur de prendre la parole, mais cela ne veut pas dire que lui seul à le droit de parler, posez des questions pertinentes relatives au poste au bon moment (pas de questions sur la rémunération), ne le coupez pas trop.

– Conclure : Laissez toujours une bonne impression, soyez poli et n’oubliez surtout pas d’obtenir une date pour une réponse.

Si malgré tous vous échouez cela s’avérera très constructif et vous aidera lors de votre prochain entretien.

Négocier son salaire

La question de la rémunération salariale peut être traitée lors de l’entretien d’embauche.

Comme toute négociation elle est sujette à un rapport de force. Il faudra que vous soyez vendeur pas trop présomptueux ni trop brader la rémunération pour obtenir le poste car dans les deux cas vous échouerez.

Voici quelques règles efficaces pour que vous sortiez vainqueur de cette phase :

– Présentez-vous de la meilleure des manières : oubliez vos angoisses, restez calme car les recruteurs sont maitre dans l’art de la déstabilisation.
– Préparez vos argument : il vous faudra effectuer une étude au préalable, connaitre la fourchette salariale du poste souhaité, la valeur de votre diplôme, toutes ces données peuvent vous aider à mieux négocier.
– Démontrez que vous serez rentable rapidement : Convainquez le recruteur que le retour sur investissement sera rapide et gratifiant par votre rapidité d’adaptation et votre professionnalisme.
– Faites preuve de souplesse : Vaut mieux ne pas se fixer sur un salaire précis, donnez l’impression que vous êtes prêt à faire des concessions mais pas trop.
– Pensez au long terme : Dans certains cas un plan de carrière est plus intéressant qu’une rémunération  à la hauteur de vos attentes immédiate, sachez faire des concessions si vous envisagez un plan à long terme et que la société réponde à vos attentes et vos ambitions.

Menez la négociation ne la subissez pas.

Se préparer à l’entretien d’embauche

L’entretien d’embauche est l’ultime étape de votre candidature, ce dernier est redouté par la majorité des candidats. Ce moment crucial peut vite se transformer en un véritable cauchemar par le stress et la peur de mal faire qui déstabilisent la majorité des candidats.

Pour réussir votre entretien est décrocher votre poste voici les principaux conseils qu’il faudra suivre :

– La préparation du discours : plus vous vous préparez plus vous aurez des chances de réussir et moins vous stresserez, entrainez-vous seul ou face à un ami, pensez aux questions que pourra vous posez le recruteur et argumentez vos propos en s’appuyant sur des faits réels ainsi que des chiffres.

– Informez-vous sur l’entreprise : cela prouvera votre motivation à décrocher le poste, renseignez-vous sur le secteur d’activité de la structure, sa date de création, les services ou produits qu’elle fournit … Ceci démontrera que vous êtes une personne impliquée et qui ne s’aventure pas dans des expériences non étudiées au préalable.

– La ponctualité : c’est aspect est très prisé par les entreprises, soyez même un peu en avance pour vous acclimater à l’ambiance de la structure et dégager le stress. En cas de retard n’hésitez pas à téléphoner pour prévenir de votre retard.

– Soyez présentable : soignez votre tenue, pas la peine de sortir le smoking des grosses occasions, optez pour une tenue classique dans laquelle vous serez à l’aise.

– Surveillez votre attitude et votre gestuelle : n’hésitez pas à le dire si le stress vous envahit, les recruteurs vous comprendront, car en cas de stress des gestes ou une posture fermée peuvent vous trahir.

– Posez des questions : Soyez curieux et informez-vous sur l’entreprise, les conditions de travail qui vous attendent …

– Prenez votre temps : en cas de proposition salariale du recruteur et que cette dernière vous intéresse, n’acceptez pas tout de suite prenez quelques jours pour étudier votre décision.